Dans Autour de nous

Remontez dans le temps dans des lieux chargés d’histoire seulement à quelques kilomètres autour de chez nous:

  • En 2019 la possibilité d’un remue-méninges bien dans notre temps avec Bertrand Chenu, notre Facteur Cheval !
  • En 1851 l’abandon progressif du vieux Sauliac qui est maintenant un village en ruine,
  • En 1850 la construction d’une chapelle semi-troglodyte,
  • C’est aussi l’apogée démographique de Sauliac 700 habitants ! & de tous les villages aux alentours avant de subir de plein fouet “l’exode rural”,
  • Au XIXième siècle pour comprendre le monde rural, ses métiers dont l’exploitation du phosphate et découvrez la grotte la plus célèbre d’Europe,
  • En 1767 plongeons dans l’époque Napoléonienne avec la naissance du roi de Naples, à 18km d’ici,
  • À la Renaissance dans un château surplombant le Lot que l’on peut visiter en costume d’époque,
  • Le somptueux château d’un compagnon d’armes de François 1er,
  • Haut lieu des lignes de front pendant la guerre de Cent ans, le Quercy nous propose quelques “châteaux des Anglais”,
  • Un village symbole: Soulomès dont le nom indique qu’il ne restait qu’un seul homme en vie après cette guerre de Cent ans !
  • Au Moyen Âge dans les ruelles d’un petit village figé dans le temps,
  • Toujours au Moyen Âge une cité médiévale s’accroche à 150m au dessus d’un canyon, lieu de pèlerinage depuis le XIIième siècle,
  • Un bourg médiéval devenu le “petit Saint Tropez du Lot” grâce à Françoise Sagan, George Pompidou & Coluche,
  • Une abbaye qui fut construite en même temps que celle de Conques au XIième siècle,
  • Un pont forteresse construit à partir de 1308 et achevé en 1378 grâce à un pacte avec le diable !
  • Un village-monastère datant de 1130,
  • Une cathédrale qui célèbre ses 900 ans en 2019, étape essentielle sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle,
  • La période romaine: l’ultime bataille des Gaulois n’était pas à Alésia mais ici en Quercy, à Uxellodunum, en 51 avant JC,
  • Dans la civilisation Egyptienne il y a 5,000 ans,
  • A la même époque, ici on construisait… des Dolmen !
  • Dans une grotte préhistorique @ -25,000 ans,
  • À la découverte de fossiles dont des Ptérosaures sur une plage jurassique il y a -150 millions d’années,
  • Mais nous pouvons encore remonter plus loin: -14 milliards d’années sur les traces du Big Bang directement depuis votre terrasse !
  • Et puis n’oubliez pas de “prendre le temps” présent pour vous même !

 

A 5km de chez nous, le Musée de l’Insolite crée par Bertrand Chenu en 1988 présente une impressionnante exposition évolutive de créations, inventions et mises en scène originales d’actualité: humour, recherches, trouvailles drôlatiques, convivialité… sont à l’ordre du jour. Une bien belle façon pour commencer dans notre voyage dans le temps.

“Dans un tel lieu, ne tentez pas de remettre les pendules à l’heure !” ©Musée de l’Insolite – Bertrand Chenu

On continue par une petite balade à 900m de chez nous: la découverte des ruines du village de Sauliac abandonné à partir de 1851, date de la construction de la route de la vallée. Une impressionnante vue surplombant le château, le méandre de la rivière et les falaises vous surplombant.


© MasdeNadal

Puis à 4km de chez nous, soit à pied en empruntant le GR651, soit en voiture: à l’écomusée de Cuzals , sur 20 ha vous y découvrirez la vie dans la campagne quercynoise d’il y a 100-150 ans. Vous y découvrirez notamment les métiers usuels lorsque les phosphatières étaient en activité au XIXième siècle.

 

 

 © Musée de Cuzals

En 1850 la petite chapelle semi-troglodyte de Notre-Dame-du-Roc-Troucat (ou Roc-Trooucat) c’est-à-dire de la Roche percée, située le long de la vallée du Célé, entre Cabrerets et Sauliac, est entourée de légendes allégoriques, prometteuses de miracles, ayant suscité au XIXe siècle une vénération particulière dont le mystère de la Vierge Noire et son pèlerinage annuel le 8 Décembre.

 @ La Vie Quercynoise

C’est aussi l’apogée démographique de Sauliac 700 habitants ! & de tous les villages aux alentours avant de subir de plein fouet “l’exode rural” pour n’en compter qu’une petite centaine de nos jours: plus d’écoles (filles & garçons), plus d’épicerie, plus de bureau de Poste, etc. Juste une mairie avec 10 membres du conseil municipal plus 1 Maire pour 123 habitants.

 Courbe de Sauliac-sur-Célé

En 1889 Edouard-Alfred Martel a 30 ans lorsqu’il décide de partir à la découverte du Gouffre de Padirac. C’est maintenant la grotte la plus célèbre d’Europe, elle est également considérée comme l’un des sites géologiques les plus importants et intéressants de France. Rapprochez-vous du centre de la terre !  Suivez ses traces (un ascenseur est aujourd’hui à disposition pour remonter un tier de la tour Eiffel).

 © Gouffre de Padirac

 © Gouffre de Padirac

 

Un personnage phare de l’ère Napoléonienne, le roi de Naples – Joachim Murat, est né à 18km de chez nous, à Labastide Murat (qui s’appelait alors “La Bastide Fortunière”): fils de l’aubergiste du village sa maison natale et dont l’auberge, une maison de village typique du Quercy, a été transformé en musée en 1959 – le premier étage est un musée des souvenirs napoléoniens.

 © Musée du Louvre

Le long du Lot, plongez-vous dans l’histoire de l’un des plus beaux châteaux Renaissance du Quercy, qui sert aussi à tourner des films d’époque : le château de Cénevières. Certains soirs de Juillet & Août on est vraiment transporté dans le temps avec une visite guidée en costumes d’époque !

  © Château de Cénevières

Sur le Causse, un autre château renaissance, construit entre 1518 & 1535, dans le style des châteaux de plaisance est l’oeuvre d’un gentilhomme richissime, Galiot de Genouillac, Grand Ecuyer de France, chef des armées et vainqueur de la bataille de Marignan en 1515, Grand Maître d’Artillerie et compagnon d’armes de François 1er.

 © Juliette Samson

Le Quercy fut une des lignes de front pendant la guerre de Cent ans du XIIième siècle  avec quelques “châteaux des Anglais” ici et là – sur le Célé: Brengues, Sauliac, Cabrerets (& ses maisons semi-troglodytiques) puis sur le Lot Bouzies, Saint Géry et plus au nord Autoire.

 @ lot-46.com

 

Soulomès, petit village avant d’arriver à Labastide Murat dont le toponyme serait peut-être basé sur les mots sol et òme qui signifieraient qu’il ne restait qu’un seul habitant après la guerre de Cent Ans mais cela voudrait peut-être dire Soulomies qui indiquerait que ce lieu était au centre des terres des templiers3.

En 1160, l’Ordre du Temple y implanta une commanderie dont on peut voir quelques vestiges attenant à l’église (mais ils ont été remaniés au xixe siècle). Les vestiges anciens sont visibles à l’intérieur (c’est une habitation privée). Une porte permet la communication directe entre l’église et l’ancienne commanderie.

 © Wikipedia

A quelques encablures déambulez dans le village médiéval de Saint Cirq-Lapopie, élu plus “village préféré des Français” en 2012. Mais aussi coup de coeur d’André Breton, chef de file des surréalistes qui étant à Saint Cirq écrivit: “j’ai cessé de me désirer ailleurs”.

 © Serge Charonnat

Au nord, la cité médiévale de Rocamadour “citadelle de la foie” vit d’illustres pèlerins dont Roland (778), Saint-Bernard (1147), Henri II d’Angleterre (1159), Saint Dominique (1219), Saint Antoine de Padoue (1226),  Saint Louis accompagné de sa mère Blanche de Castille (1244),  mais aussi plus récemment Francis Poulenc (1936), Soeur Emmanuelle (1991) qui gravirent les 233 marches du Grand Escalier pour atteindre le parvis et ses 8 Eglises et chapelles.

Les trois niveaux reflètent reflète les trois ordres de la société du moyen âge : les chevaliers au sommet avec le château des évêques (reconstruit au XIXième siècle en style néogothique), les religieux au milieu et les travailleurs en bas proche de l’Alzou.

  @ Lot Tourisme – G.Guiglio

Pour s’imprégner de l’ambiance au Moyen Âge, pourquoi ne pas aller voir un des 3 spectacles équestre de Durandal

© parcdurandal.com

De retour dans le sud, en remontant le Célé deux constructions emblématique du XIième siècle vous attendent: Marcilhac-sur-Célé dont le nom apparaît en fait pour la première fois en 654 dans le testament de Saint Didier, évêque de Cahors.

 © Lot Tourisme- C. Asquier

et Espagnac Sainte Eulalie, de par sa taille un véritable village-monastère au cachet fou construit vers 1130

 © Lot Tourisme- C. Asquier

Dans l’autre vallée, celle du Lot, Cajarc doit son développement au Moyen Âge à son port idéalement placé sur une rivière voie d’échange pour le commerce international. Sa richesse lui permet de devenir l’une des premières « communes libres » du Quercy au XIIIe siècle. Sa prospérité se poursuit après les guerres de Religion en affirmant sa position de bourg rural au XVIIe-XVIIIe siècles avant de connaître un développement économique spectaculaire au XIXe siècle avec l’exploitation du phosphate. Devenu le petit « Saint-Tropez » du Lot au XXe siècle grâce à ses célébrités (Françoise Sagan, Georges Pompidou et Coluche), Cajarc se réécrit encore autour de la culture, de la convivialité et de la douceur de vivre…

  © Lot Tourisme – C. Novello

En descendant le Lot, vous arrivez à Cahors où de 1308 à 1378 le Pont Valentré, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, fut érigé sur une longueur de 172mètres avec 8 arches fortifiées – rappelez vous, nous étions en pleine guerre de Cent ans !

© Lot Tourisme – E. Ruffat

Dans la vieille ville on célèbre cette année les 900 ans de la cathédrale St Etienne  .

 © OT Cahors

Sous le règne d’Auguste de 27 av. JC à 14 apr. JC , les Romains complètent leur conquête par la fondation d’une ville au centre du territoire des Cadourques, peuplade gauloise peuplant le lieu, à l’intérieur d’un large méandre du Lot proche d’une résurgence vénérée par les Gaulois en l’honneur de la déesse Divona (l’actuelle fontaine des Chartreux).

Dans le très pratique parking “de l’Amphithéatre” qui porte bien son nom puisqu’il abrite les ruines de l’amphitéatre en forme ovale de 110m de long & 90 de large.

 © OT Cahors – J Morel

Non loin, dans la ville, l’Arc de Diane est le principal vestige des thermes romains de Divona Cadurcorum,qui d’étendaient sur 3,000m2.

  © petit-patrimoine.com

Si vous y allez un Mercredi ou Samedi matin, profitez du marché au pied de la cathédrale, marché élu “plus beau marché” Midi-Pyrénées 2018.

 © OT Cahors

Non loin de Cahors, à Vers les vestiges de l’aqueduc romain sont encore visibles mais c’est bien dans le Quercy que la dernière bataille gauloise fut menée en 51 av.JC pas à Alésia. Et la localisation du siège d’Uxellodunum a longtemps été controversée. Elle fut attribuée à Capdenac-le-haut, à Luzech, à Murcens mais les historiens semblent s’accorder pour ce fut en fait à Puy-d’Issolud à Vayrac.  Cela nous donne autant d’excuse pour à aller découvrir ces lieux chargés d’histoire.

Avant de faire un saut dans la préhistoire, faisons une halte à Figeac au musée des Écritures du Monde qui vous entraînera non seulement dans les pas de Champollion, en Egypte -3,000 ans avec l’introduction des hiéroglyphes, mais qui donne également les clés pour s’inscrire lui-même dans cette grande aventure et pour s’interroger sur la place de l’écrit dans la société de demain.

 © Musée Champollion

Si vous y allez un samedi matin, le marché éveillera vos papilles.

Incroyable contraste, à la même époque ici on ne construisait que des Dolmen: 600 dans le Lot, plus dense qu’en Bretagne !. Un bel exemplaire: le “dolmen de la Pierre levée” ou “Piera Levada” en occitan se trouve à l’entrée de notre domaine ! Il était autrefois recouvert d’un tumulus. Une légende dit que les armes de Charlemagne sont enfouies dessous (nul ne les a jamais trouvé). Une large pierre, aujourd’hui disparue, en fermait l’accès et, sûrement à cause des effets du gel, sa table est brisée en quatre morceaux comme beaucoup de ces dolmen.

Faisons maintenant un voyage -25,000 ans en arrière à la grotte préhistorique de Pech Merle avec 70 figurations animales et humaines : mammouths, chevaux, bisons, têtes de cerfs, mains… – elle n’est qu’à 10km d’ici.

 © PechMerle

Une fois dans les Phosphatières du Clou D’Aural à Bach, trois mondes se chevauchent:

  • La flore qui a pris possession du terrain. Fougères géantes, fouillis d’arbres, et jusqu’à 13 espèces d’orchidées différentes à la mi-juin……plus on descend le chemin de terre, plus la végétation se tropicalise. Pour un peu on se croirait à Bornéo ou aux Antilles.
     © ClouAural
  • L’exploitation du phosphate au XIXième siècle que nous avons déjà croisé à Cajarc
  • Et entre -100 & -30 millions d’années les paléonthologues ont retrouvé plus de 500 fossiles d’animaux comme ceux du Caducothère, un mammifère qui s’apparente à un rhinocéros. Cela fait toujours drôle d’apprendre comment la mer vint jusqu’ici et sculpta le Quercy.

 © ClouAural

Justement l’étape suivante dans notre remontée dans le temps, c’est de se rendre sur la plage aux Ptérosaures à 10km au nord ouest de Cahors: il y a 150 millions années, à la fin du Jurassique le bassin aquitain était recouvert par la mer, les dinosaures marchaient ici, sur la plage sous un climat tropical ! C’est un site paléontologique unique au monde: les fouilles régulières ont permis de mettre fin à une vieille controverse sur le mode de locomotion de ces reptiles volants : on sait désormais que les Ptérosaures étaient quadrupèdes.

 © Corbis

Outre la visite du musée, une promenade de deux heures environ “le chemin de la Cévenne” permet de prendre la mesure du lieu, de cette plage, tout en offrant des vues à couper le souffle sur le vignoble de Cahors.

Et puis, une fois de retour, directement depuis le domaine grâce à l’intensité du noir du ciel du “triangle noir du Quercy” vous retournerez encore plus en arrière – 14 milliards d’années sur les traces du “Big Bang”. Environ 8 milliards d’années après le Big Bang une galaxie est née, la nôtre qui constitue la Voie Lactée. La Terre, la Lune, Mars, Saturne et les autres planètes se sont ensuite formées. Afin de décrypter et profiter au mieux du ciel, des applications gratuites sont disponibles pour iPhone ou Android.

Notes:

  • Il n’est pas possible de tout partager ici tant nos environs sont riches, nous en parlerons lors de votre séjour afin de développer ensemble un programme approprié.
  • Il est aussi impossible de tout visiter en une journée… mais n’oubliez pas de “prendre le temps” présent pour vous même !